Notre aventure

Au début, une histoire de doudous …

2018

Les P’tits Doudous à l’Elysée

Invités par le président Emmanuel Macron pour les vœux aux « Héros 2017 », les P’tits Doudous sont reçus à l’Elysée. Une belle reconnaissance nationale pour notre réseau ! Cette cérémonie nous permet également de rencontrer la Ministre de la santé, Agnès Buzin et Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du numérique.

En février, l’entreprise Doudous Développement est créée pour se lancer dans la création de nouveaux projets d’applications imaginés par les soignants, ils seront testés et réalisés par les équipes du réseau des P’tits Doudous. Cette entreprise solidaire d’utilité sociale développera aussi les objets dérivés de notre marque.

 

 

2018

TEDx 2018

De la première à la 40ieme association, comment garder le cap dans le développement d’un projet d’innovation sociale ! Nolwenn est toujours infirmière de bloc au CHU de Rennes, mais elle a maintenant plusieurs métiers : elle est à la tête d’une formidable aventure humaine. Elle ne savait pas comment faire… alors elle l’a fait ! Elle revient sur le chemin parcouru pour les Pt’its Doudous, depuis son premier talk à TEDxRennes en 2014. Des réussites, des rencontres, des doutes… mais toujours le même maître mot : OSER !

Photo Jacques Vapillon

2017

Les P’tits Doudous reprennent la mer !

Le Skipper Armel Tripon embarque à nouveau Les P’tits Doudous dans un partenariat avec le fabricant chocolatier mayennais Réauté Chocolat sur son nouveau bateau, un Multi 50.

En 2017, l’association et l’entreprise ont collaboré pour un projet sportif et humain. De nombreuses actions ont été menées ensemble dont la transat Jacques Vabre durant laquelle 1892 doudous ont été collectés pour toutes les associations grâce à l’application Mille Nautique for Change.

 

2017

Les P’tits Doudous deviennent une association nationale et une entreprise !

C’est en 2017 que le cap des 30 associations P’tits Doudous est dépassé. Il en existe maintenant partout en France, jusqu’en Polynésie !

Le réseau se fédère en association nationale pour coordonner les actions, mutualiser les bonnes pratiques et les bonnes idées, les ventes de doudous et autres objets dérivés. Cela permettra de financer de nouveaux projets imaginés par les soignants avec toujours la même mission : accompagner, dédramatiser, expliquer, agir pour diminuer l’anxiété des enfants et des parents.

Et pour développer ces nouveaux projets numériques répondant aux attentes concrètes des soignants, l’association nationale crée l’entreprise Doudous Développement

Ce projet atypique est doublement récompensé par le Prix national E&Y de l’Entrepreneur de l’année pour son engagement sociétal et par le Prix Créacc, concours d’aide à la création d’entreprise organisé par l’Ordre des experts-comptables de Bretagne.

2016

Le logo devient doudou…

Partenaire de la première heure, Moulin Roty poursuit son engagement en créant un nouveau doudou inspiré du logo de l’association. Vendus dans toutes leurs boutiques, 5€ sont reversés pour chaque doudou. Avant Noël, une pré-vente est organisée au profit des enfants hospitalisés sur la plateforme de crowdfunding Ulule, cette deuxième campagne est un succès !

Cette année-là, les P’tits Doudous prennent la mer avec Armel Tripon sur la mythique transat Québec-St-Malo à bord du bateau Black Pepper/Les Ptits doudous by Moulin Roty. Une première aventure maritime qui porte haut les valeurs d’engagement et de solidarité.

2015

Un crowdfunding international !

Pour partager le jeu avec d’autres hôpitaux, les P’tits Doudous doivent le faire évoluer et acheter de nouvelles tablettes. Le coût est évalué à 55 000 €. L’association lance alors une grande campagne de crowdfunding (financement participatif). Plus d’un millier de personnes se mobilisent. Résultat : près de 80 000 € de dons et un immense élan de solidarité international avec des soutiens de Belgique, du Luxembourg, de Suisse, d’Italie, d’Espagne, des USA, du Canada et du Japon. C’est le plus gros projet solidaire et citoyen financé sur la plateforme de financement participatif Ulule.

Les entreprises et les acteurs sportifs et culturels bretons se mobilisent également pour offrir une forte visibilité à cette campagne : présentation du projet lors d’un match de foot au stade Rennais, d’un match de hand-ball en quart de finale de la Coupe de France à Cesson-Sévigné (35). Et une séance photos inédite et décalée avec Tigrou, la mascotte de l’association, à l’Opéra de Rennes crée le buzz sur les réseaux sociaux.

2014

L’enfant devient le Héros à l’hôpital

Le jeu Le Héros, c’est toi ! est officiellement lancé. Il sera testé au CHU de Rennes durant l’année avant d’être déployé dans les autres hôpitaux de France.

L’enfant auto-évalue son anxiété grâce à des émoticônes aux étapes identifiées comme anxiogènes. Ces données permettent de mesurer l’apport d’une telle application, la première de ce type, sur le bien-être de l’enfant. L’intérêt du jeu est donc aussi scientifique.

2014

TEDx 2014

Infirmière anesthésiste à l’hôpital sud de Rennes, Nolwenn FEBVRE est convaincue qu’elle peut aller plus loin dans son travail pour faire bouger les choses à l’hôpital !

Elle fonde il y a 3 ans déjà, l’association des P’tits Doudous avec le personnel du service d’anesthésie pédiatrique. Ils décident d’adoucir le séjour des enfants hospitalisés en leur offrant un doudou Moulin Roty. Ils entreprennent alors le projet de recycler les fils de bistouri électrique riches en cuivre pour financer l’achat des doudous, c’est un vif succès !

Persuadés de pouvoir faire encore plus, ils ont l’idée d’un jeu sur tablettes numériques où l’enfant devient le héros de son parcours hospitalier. Le jeu a pour objectif d’humaniser le parcours opératoire des enfants de leur chambre à la salle d’opération. Via l’interactivité de ce jeu, les enfants s’approprient le milieu hospitalier et leur soins gagnent en sourire.

2013

Puis l’aventure prend un virage numérique !

Pour s’adapter aux usages numériques de leurs patients, les soignants créent un jeu interactif où l’enfant devient le héros de son parcours opératoire à l’hôpital, de sa chambre jusqu’au bloc opératoire. L’environnement hospitalier et les avatars des chirurgiens et anesthésistes apparaissent dans le jeu. Les parents sont aussi associés à ce serious game, leur photo est cachée dans le jeu et accompagne l’enfant. L’objectif est de le rassurer, de le l’accompagner, de lui expliquer et surtout de le rendre acteur de son aventure au bloc opératoire.

Le 1er prix de la Fondation B Braun (15 000 €), les soutiens de la Fondation Orange (5000 €) et de la Société Française d’Anesthésie Réanimation (SFAR) ont permis de financer le développement du jeu avec l’entreprise Niji, le travail du designer Djagg, l’achat de tablettes et la protection juridique du jeu par le cabinet SparIann pour permettre son déploiement dans d’autres hôpitaux.

2012

…Et une affaire de masques et de gommettes

Pour familiariser les enfants avec l’univers hospitalier et réduire leur anxiété avant leur arrivée au bloc opératoire, Les P’tits Doudous ont l’idée de remettre, lors de la consultation anesthésique, un masque d’anesthésie et un kit de gommettes. Une idée simple qui permet à l’enfant de se familiariser avec cet accessoire qui l’endormira. L’enfant arrive ainsi au bloc plus détendu avec son masque personnalisé.

Cette initiative a reçu le masque d’argent (3500€) au concours Sparadrap en 2012 et est aujourd’hui reprise dans d’autres hôpitaux.

2011

Au début, c’est une histoire de doudous…

« Un soir, je suis rentrée à la maison avec des cris d’enfants plein la tête, et je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour mieux les accompagner », explique Nolwenn Febvre, infirmière anesthésiste au CHU de Rennes.  » Mon objectif était de dédramatiser le passage au bloc opératoire et de diminuer l’anxiété des enfants, notamment avant l’opération ».  À la recherche d’un objet rassurant et réconfortant qui pourrait être remis à chaque enfant opéré, Nolwenn contacte l’entreprise Moulin Roty pour un don de doudous.

Le succès est tel auprès des enfants, des parents mais aussi du personnel soignant que Nolwenn crée l’association avec deux collègues, Catherine et Claire, en janvier 2011 pour pérenniser l’achat de doudous. Pour les financer, les soignants ont l’idée de recycler le cuivre des fils de bistouris et l’inox des lames de laryngoscope qui sont jetés après chaque usage. Très vite, tous les blocs opératoires du CHU participent à ce recyclage. L’aventure est lancée !

ContacT /

Coordonnées

Confidentialité